LIFESTYLE

Pourquoi je blogue?

14 octobre 2017


Ca fait déjà plusieurs semaines que j’ai envie de vous parler de moi, de mon blog & du rapport qui nous uni.

La question à commencée à se poser vers la rentrée, lorsque j’ai constaté que beaucoup de bloggeuses annonçaient l’arrêt de leur activité & que d’autres se confiaient sur leur mal-être qui avait, pour certaines, pu les emmener jusqu’à la dépression.
Un Bad-mood qui touche aussi bien les bloggeuses averties (j’entends par là celles qui sont là depuis des années, que l’on suit depuis la naissance des blogs il y a une dizaine d’années ) que des plus novices qui après 3 ans de blogging intense jettent l’éponge. Et peu importe la thématique, les raisons de cet abandon sont souvent récurrentes:
– le manque de visibilité
– la perte de l’envie/de la motivation
– un but professionnel qui n’est pas atteint
Des raisons souvent liées les unes aux autres et qui m’ont finalement amenées à me demander « pourquoi je blog? »

La facilité et avouons-le aussi un peu d’hypocrisie m’amèneraient à répondre en premier lieu: la passion du partage.

Ce qui est sûr, c’est que peu importe la thématique, lorsque l’on se lance dans la création d’un blog, mieux vaut être passionnée. Car on le sait, tenir un blog c’est chronophage, c’est donc plus facile lorsque l’on traite un sujet qui nous plait.
Mais il faut aussi être passionnée par son ordinateur & les multiples logiciels qu’il nous faudra découvrir (notamment celui du traitement de photos en ce qui me concerne) et surtout par les réseaux sociaux!
Parce que le partage ca implique un échange et quand on tient un blog ca veut dire avoir de la visibilité et susciter assez d’envie chez le lecteur, pour qu’à défault d’augmenter nos statistiques sur Google analytics, il réagisse à notre contenu par un « like » ou un commentaire (aka le Graal!) .  Et comme publier ses articles dans le vaste monde de la blogosphère revient un peu à jeter un grain de sable sur la plage de Bora Bora (où n’importe laquelle hein ), on commence à se pencher sur les 1000 et 1 façons « imparables » de générer du traffic, avec des méthodes plus ou moins douteuses.
Il y a la facilité nécessitant cependant un petit apport pécuniaire en passant par l’achat de followers, la manière intrusive consistant à passer sur tous les blogs/comptes et y laisser un commentaire en espérant que la pareille nous sera rendue (d’ailleurs on laisse bien l’url de notre blog en gros, surligné et au cas où personne n’aurait compris on invite les gens à venir voir ce qu’on y fait) et enfin, la plus honorable selon moi, créer du contenu digne d’intérêt. C’est à dire y mettre son cœur, le soigner, le travailler et…. patienter.
D’après mes recherches c’est à long (très long) terme que cette méthode fonctionne le mieux.

Ô je ne vous cache pas que pour « tricher » un peu  j’ai intégré un pod sur Instagram.
Pour faire court, c’est une sorte de groupe constitué d’un peu plus d’une dizaine de personnes où l’on partage nos publications. Les autres s’empressent alors de liker le post et de le commenter. Et, bien entendu, vous en faites de même.
En toute transparence avec vous, j’espérais ainsi pouvoir augmenter ma visibilité & un peu comme le jackpot voir le nombre de mes abonnés augmenter. Il n’en a rien été. Les filles ont pourtant bien fait leur boulot, mais rien…
Ceci dit, je ne regrette pas. J’ai eu la chance de tomber sur un pod avec des nanas géniallissimes! Et dans lequel, plus qu’un échange on a prit le temps de se présenter, de s’intéresser les unes aux autres et de se connaître. J’ai découvert des blogueuses de thématiques différentes, de différents coins de la France et même de Belgique avec qui on parle de l’actualité, on se souhaite de bonnes journées, on se raconte des blagues, on rigole… Plus qu’un simple pod c’est devenu un endroit où chacune d’entre nous vient prendre une petite bouffée d’air entre « Blopines ». C’est d’ailleurs comme ca qu’on a appelé notre groupe.
Une très bonne expérience donc et je remercie vraiment ces blopines pour ce qu’elles sont, chaque jour!
Mais clairement, cela n’a rien changé à ma visibilité, ni à mes statistiques…

Alors c’est ca blogger? La course aux followers?
Ca me fait un peu de mal de l’admettre, car dans le monde de la blogo, on aimerait toutes pouvoir dire que c’est comme chez les bisounours et que si on marche sur de la guimauve c’est parce que c’est beau… mais non. Ca colle la guimauve! Ca s’accroche sur nos superbes escarpins tous neufs qu’on peine à prendre en photo depuis 2 heures sous le meilleur angle pour que les gens « aime »! Soyons honnêtes, si cela n’avait aucune importance, on se contenterait toutes d’avoir un journal intime!
Et parfois ca marche, les gens aime! Et d’autres fois, les gens s’en fichent ne voit même pas votre publication, perdue dans le tsunami de post qui envahit la toile quotidiennement.

C’est là que l’ascenseur émotionnel entre en jeu!

Dès le départ on le sait, les premiers temps sont difficiles, il faut se faire sa place.
Alors on essaye, on soigne nos articles, on écrit du contenu avec amour et on passe du temps (tout son temps) restant à les partager sur les plateformes existantes pour crier au monde virtuel que nous aussi on a une passion & qu’on aimerait bien la partager avec eux.
On check ses statistiques avec ferveur: 3 visites le premier jour, 100 la semaine qui suit puis 3000 le mois d’après. Les premiers commentaires sont postés en réponse à nos articles. Ca y est ca prend, on partage avec des gens de la France entière!
On écrit alors pour ces personnes qui prennent le temps de nous lire, de nous laisser un petit mot, on redouble d’inventivité, et, un peu comme une drogue on en veut toujours plus. Plus de publications, plus de qualité de contenu pour plus de partage.
On évolue, on s’améliore et parfois on se met même une pression dingue et pourtant … on stagne.

J’ai ouvert mon premier blog en 2014 et voilà 1an que celui-ci à prit la relève après ma mésaventure. Je me suis fixée des objectifs (plus m’investir sur les réseaux sociaux, être régulière dans mes publications etc.) que j’ai réussi à tenir. Et ce sans trop de difficultés. J’aime venir ici vous écrire, vous présenter mes looks à travers des photos que J. ma maman ou encore mon petit frère s’appliquent à shooter plusieurs fois par semaine. J’ aie ce petit monde que j’ai créer, où je peux être moi.

Mais parfois, c’est difficile. Difficile de ne pas voir mes stats exploser, de ne pas voir mon blog décoller malgré tout l’amour que j’y mets.

Il m’est arrivé à plusieurs reprises de me demander ce qui n’allait pas, ce que je faisais de travers ou ne faisais pas. J’ai souvent comparé mon blog à ceux qui on en eu une ascension fulgurante alors que l’on a commencé quasi au même moment… Je me suis souvent prit la tête sur des codes HTLM ou des logiciels photos pour améliorer mes visuels.
Et pourtant, jamais, jamais je n’ai eu envie de baisser les bras. Jamais je n’ai eu envie d’arrêter.
Même le jour où désemparée face à mon incompréhension  du pourquoi je n’arrive pas à faire mieux, j’ai pleuré en pleine session photo avec J.

Et c’est là que j’ai eu ma réponse.
Le visage humide, le rimel coulant sur mes joues enfouie dans les bras musclés réconfortants de J. que j’ai su.

Contrairement à tout ce que j’ai pu lire sur le fait qu’un blog était une activité chronophage qui pouvait parfois nous couper du monde réel, trop occupée à immortaliser notre vie pour nos amis du monde virtuel, pour moi le blog est en premier lieu un partage avec mes proches.

Lorsque je prépare un article mode, je leur parle de ma tenue, on fait des essais ils valident ou non. On choisit l’endroit où l’on va aller. On en profite pour balader Tigao. On rit pendant le shooting, je fais des grimaces, J. prend 15 fois mes fesses en photos alors que je faisais ma plus belle tête de bloggeuse mode détachée qui regarde au loin… on discute, de tout de rien en chemin. Je leur montre le résultat post traitement, on échange nos avis et nos suggestions pour faire toujours mieux. J’écris du texte. Ma maman me laisse presque à chaque fois un commentaire (maman je t’aime),  je ne sais pas si J. va sur mon blog, mais je suis agréablement surprise lorsque ma belle sœur m’envoi un message pour me dire que mon écriture s’affirme. Et surtout, vous êtes quand même plusieurs à me suivre assidument depuis le début.

Alors même si mon interaction dans le monde de la blogosphère n’est pas aussi importante que ce que je l’espère, j’aime plus que tout blogger! De la reflexion sur le contenu à la lecture de vos commentaires, aussi unique soient-ils, c’est un partage à chaque instant.

A la question « pourquoi je blogue » je répondrai donc: pour moi, pour mes proches, pour vous. Pour tous les moments que cela m’apporte.

Et si un jour, je peux faire de ce blog mon métier, disons le, ce serait quand même une super aventure que je ne refuserai pas.

Aujourd’hui il fait son petit bonhomme de chemin et je n’ai qu’une chose à dire: Merci!

Merci à mes proches d’accepter ma passion et merci à vous de vous attarder dans mon petit monde, de prendre le temps de partager ce moment avec moi!

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Audrey 14 octobre 2017 at 21 h 31 min

    Je suis touchée par ta sincérité à travers ce post, merci pour ce quart d’heure de lecture. ♡

    Bises, Audrey du blog http://www.demi-lunebeaute.com

    • Reply Manon Caramel 15 octobre 2017 at 2 h 38 min

      Merci à toi d’avoir pris le temps de tout lire! Je craignais un peu que ce pavé soit un frein.

  • Reply Fatma 14 octobre 2017 at 22 h 15 min

    Super article. Tu es très franche dans tes paroles.
    C’est super de te voir passionnée.

    • Reply Manon Caramel 15 octobre 2017 at 2 h 37 min

      Merci Fatma, je suis contente que ce genre d’article vous plaise! J’ai vraiment adoré l’écrire, me confier, me libérer…

  • Reply Morgane 15 octobre 2017 at 16 h 24 min

    Je te comprends tout à fait ! Bien que je ne sois bloggueuse que pour le plaisir et que je n’essaie pas d’en vivre, c’est vrai que parfois on se sent un peu seule, sans vues, sans commentaires et donc c’est vrai que dans ces cas-là, la motivation diminue et on se pose des questions… Je me dis que finalement, le plus important c’est de s’amuser, de prendre plaisir et les stat’s c’est un petit plus 😉
    (Malgré ce que tu as écrit sur ton blog, je te propose quand même de voir l’article que j’ai écrit sur le même sujet, libre à toi d’y aller ou pas 😉 : https://eclatdesoit.com/2017/04/17/lenvers-du-decor-avril/ )

    • Reply Manon Caramel 15 octobre 2017 at 18 h 17 min

      C’est avec plaisir que je vais aller voir ton article 😉

  • Reply Emy 17 octobre 2017 at 12 h 40 min

    Super ton article! J’aime lire les posts où les blogueuses se confient comme ca. Tu es passionnée et c’est tout ce que j’aime voir!

    • Reply Manon Caramel 19 octobre 2017 at 12 h 46 min

      Merci Emy <3

    Leave a Reply