LIFESTYLE

Manon Caramel 2.0

26 novembre 2019

J’ai longuement hésité sur le titre de ce post…
Ma première idée a été “I’m back” puis “MC le retour”…
franchement ca sonnait vachement bien, mais ca n’avait pas de résonnance au fond de moi.
Parce que ce post ne représente pas seulement un retour d’activité sur le blog après plusieurs mois d’absence. Non, c’est plus que ca. C’est un retour de Manon Caramel mais dans une version améliorée, remasterisée, j’ose même le dire évoluée.
Parce que c’est vraiment ce que je ressens, j’ai la sensation d’avoir énormément évoluée ces derniers mois.


Ca n’a pas été sans peine, mais ce n’est pas ce sur quoi je veux mettre le doigt. Ce qui est important, c’est le cheminement et ce qui en a résulté.

Vous avez pu sentir les prémices de ce changement dans mon dernier article Humeur ” J’ai quelqueS choseS à vous dire”. Je vous écrivais à ce moment là que j’avais envie de vous parler d’autres choses que de la mode, (même si je reste intarissable sur ce sujet), du moins de vous parler de choses plus profondes, de me plus me livrer, de vous parler de ma vraie vie…
Mais voilà, a ce moment là je ne savais pas par où commencer. Le début d’année avait vraiment été rude et je crois que même si j’entrevoyais déjà le chemin que je voulais emprunter j’ étais loin d’imaginer tout ce que j’allais découvrir sur moi même.
La seule chose dont j’étais certaine, c’est de vouloir laisser parler mon “Moi profond”, sans filtre et avec plus de spontanéité que ce que je le faisais jusqu’à présent.

Mais être Moi / exprimer son Soi, ca veut dire quoi exactement?

On a tous appris dès notre plus jeune âge à faire la différence entre soi-même & les autres, entre le soi/moi & le nous, entre soi/moi & le toi. Ca, on est d’accord.
Mais une fois qu’on prend conscience de ce soi/moi, qu’est ce qui le constitue?

– Une apparence physique?
Pourtant il m’est déjà arrivé de changer de coupe ou encore de couleur de cheveux, et je n’ai pas eu le sentiment de découper mon moi.

– Un métier?
Pourtant j’ai exercé diverses professions avant d’être danseuse, et je n’ai jamais eu l’impression qu’un nouveau job influençait mon moi.

– Un entourage, une position sociale?
Lorsqu’en début d’année je suis passée en un jour de jeune femme amoureuse ayant des projets de construction de foyer et d’enfant à celui d’une jeune trentenaire célibataire, je n’ai pas eu la sensation de mettre un terme à mon Moi en même temps qu’a celui de ma relation.Une façon de penser?
Pourtant lorsqu’il m’arrive de changer d’avis ou de reconnaitre que j’ai pu me tromper, je ne perçois pas forcément de changement de mon Moi .

Non, je crois que notre Soi/Moi est bien plus profond que tout ca. C’est quelque chose qui nous appartient, qui fait partie de nous depuis toujours, qui ne peut-être copié et qui fait de chacun d’entre nous quelqu’un d’unique.
Mais il n’est pas immuable, il se façonne, évolue, s’enrichit, se découvre…

Et c’est ce que j’ai fait ces derniers mois. Je suis partie à la recherche de mon Moi.
Après les éprouvants épisodes de ce début d’année, j’ai eu la désagréable sensation d’être vide… Et ce n’était pas qu’une sensation, j’étais complètement vidée… entièrement vide de mon Moi.
Je me suis rendue compte que j’avais passé la plupart de ces dernières années à être celle que l’on voulait que je sois ou à essayer d’être celle que j’aurais aimé être; une compagne compréhensive, une employée dévouée, une fille infirmière, une sœur modèle, une amie sans faille, une blogueuse à la vie parfaite, une jeune trentenaire épanouie, une femme assurée…
J’ai tenté & parfois même plutôt bien réussi à porter toutes ces casquettes à la fois. Mais la vérité, c’est que depuis très longtemps, la seule chose que j’ai vraiment réussi à faire, c’est cesser d’être moi…

Et cette prise de conscience a été décisive. Car si en ce début d’année j’avais réussi à répondre à l’ensemble des Moi que l’ont me demandait d’être, de mon coté, j’étais seule face à mon monde qui s’écroulait, seule face à ma douleur, seule face à mon vide intérieur.

Mais je suis ravie de m’être sentie aussi vide, car il ne me restait plus qu’a compléter tout l’espace dont je disposais.
Alors j’ai prit le temps.
Sans aucune Dead Line, j’ai prit du temps pour moi, pour me trouver, me (re)construire, me (re)découvrir, évoluer, accepter, m’affirmer, m’aimer.

Et je me sens enfin prête. Prête à être moi, pleinement, ici et partout ailleurs.
Voulant faire de ce blog un miroir de tout ce qui me constitue, de petits changements vont avoir lieu quant à son contenu. Mais je reviendrai la dessus dans un prochain article.

En attendant, je suis super heureuse de reprendre possession de cet espace et de me sentir enfin capable d’en faire mien sans aucune auto-censure. Et j’espère que ce petit virage vous plaira et qu’ensemble, nous pourrons partager de nouvelles aventures!

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Caroline 26 novembre 2019 at 22 h 16 min

    Bienvenue à toi!!!

    • Reply Manon Caramel 26 novembre 2019 at 22 h 45 min

      Merci ma douce! <3

    Leave a Reply