MODE

Complexes & décolleté

Je n’ai jamais vraiment été complexée.
Non pas que je me trouve parfaite bien au contraire, mais disons que j’ai mes avantages et mes inconvénients.

J’ai toujours été la plus petite…
De mes copines, de ma classe, du centre aéré, à la danse… Je suis un petit bout de femme de tout juste 1m50 et qui chausse du 36. Les autres ont souvent eu une fâcheuse tendance à me pouponner, à me supposer fragile et encore aujourd’hui à me donner bien moins que mon âge. Ca à l’air plutôt sympa dit comme ca, mais lorsqu’a 20 ans je portais mes CV pour trouver un petit job d’été, on me répondait de repasser lorsque je serai majeure… Du coup niveau crédibilité il a fallu que je m’impose.
Aujourd’hui je suis toujours aussi petite, mais c’est devenu un avantage professionnel. Je suis assistante magicien et ma taille est un vrai plus!

Proportionnellement à ma taille, j’ai une toute petite bouche. Trop petite pour que toutes mes dents aient pu s’aligner parfaitement… résultat, mes dents se chevauchent. Si j’avais sucé mon pouce ou eu une tototte enfant cela aurait peut-être pu arranger un peu le problème, mais ma maman n’en a pas voulu puisqu’on lui a régulièrement expliqué que ce ne serait pas bon pour ma dentition. Cela aurait pu être reglé plus tard avec le port d’un appareil dentaire, mais il était hors de question pour moi de porter des bagues ( têtue que je suis). J’ai bien eu un appareil de nuit, mais le résultat est à peine visible. J’ai donc les dents tordues. Et je ne m’en soucis jamais, je sourie à la vie autant que je peux. Puis de toute façon elle aussi elle est un peu biscornue, la vie!

Symbole de la féminité, ma poitrine est apparue vers l’âge de 12ans. Elle varie assez souvent de taille, en fonction de mes prises ou pertes de poids mais cela sans façon exponentielle. Deux kilos de perdus = 1 tour de poitrine en moins. Autant vous dire que mon placard de soutien gorge est assez disparate en terme de taille…
Bizarrement, mes deux seins ont vécu leur croissance à part. L’un a toujours eu une taille bonnet de plus que l’autre. Du coup pas super évident pour bien les maintenir. Et je pense définitivement qu’il y a eu un sacré malentendu entre eux et que depuis toujours ils se font la gueule délimitant un espace vitale entre les deux.
Bref, je n’ai pas une poitrine parfaite, de jolis petits seins qui tiennent tout seuls dont la pointe salut le soleil quotidiennement.
Mais j’aime mes seins. Aussi différents soient ils l’un de l’autre, rendant folles les vendeuses d’Etam pour trouver la bonne taille, et aussi grognons l’un envers l’autre qu’ils soient. Il font tout de même partie de la femme que je suis, imparfaite, unique et indépendante.

——– SHOPPING ——–

Body – Undiz (ancienne co)
Blazer – H&M (déjà porté ici)
Jogger- Bershka
Basket – Liu Jo (ancienne co)
Sac – Zara
Bagues – Babou
Bracelet & BO – Bijoux Brigitte










 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Arthur 30 avril 2017 at 10 h 26 min

    A ce top, ce make up et ce traitement lumière, je dis oui ! 🙂

    • Reply Manon Caramel 30 avril 2017 at 22 h 55 min

      Oh yeah!

  • Reply Vyrjynye 30 avril 2017 at 10 h 45 min

    Je te trouve rayonnante, très jolie et tes «defauts» font tout ton charme !
    Ton article m’a fait du bien ! On peut ne pas rentrer dans les standards de la perfection (et encore… qui peut prétendre être parfait…) et s’assumer pleinement, se sentir bien dans sa peau et être belle tout simplement !!!

    • Reply Manon Caramel 30 avril 2017 at 22 h 57 min

      Merci Virginie
      Oui la vie est trop courte pour d’embêter avec tout ça… Puis les petits défauts c est souvent ce qu’on aime le plus chez l’autre.

  • Reply Laura's Eden 30 avril 2017 at 12 h 26 min

    J’adore ton look et ton article est super, tu as bien raison de t’aimer comme tu es 😀

    • Reply Manon Caramel 30 avril 2017 at 22 h 58 min

      Merci Laura ☺

    Leave a Reply